Accueil | les monuments protégés depuis 1998 | Aube | Polisy - château


POLISY
château

château inscrit dans son ensemble le 28 novembre 2011
ancienne basse-cour et ancienne chapelle seigneuriale précédemment inscrites le 10 mars 2011




Situé au confluent de la Seine et de la Laigne, le château de Polisy, simple maison-forte aux mains de la famille de Dinteville depuis le XIVe siècle, est réaménagé et reconstruit en partie par Jean de Dinteville (1504-1555), entre les années 1537 et 1555. Jean de Dinteville a été principalement lié à la cour de François Ier dont il a été l'ambassadeur en Angleterre, à plusieurs reprises au cours des années 1531-1537. De cette période, subsiste le célèbre tableau des Ambassadeurs, peint par Holbein, à Londres, en 1533, représentant Jean de Dinteville et Gérard de Selve, au milieu des vanités du monde et face à la mort. Le tableau, conservé au château de Polisy jusqu'au milieu du XVIIe siècle, est visible à la National Gallery à Londres. Jean de Dinteville, après ses ambassades en Angleterre, a pris la succession de son père comme bailli du roi à Troyes et, dès 1537, il se retire à Polisy qu'il aménage jusqu'à sa mort. Les travaux débutent par la basse cour, comme le rappelle l'inscription de l'ancienne entrée. Ils sont terminés en 1544, comme le précise une autre inscription dans les caves du château.


L'ancienne basse cour se compose d'une aile d'entrée, d'une grange, des anciennes écuries et d'un logement indépendant. L'aile d'entrée comprend le passage, le puits, l'ancienne laiterie ainsi que le cellier, vaste espace formé de deux vaisseaux voûtés sur croisées d'ogives. Dans les années 1830, la basse cour a été complétée par une nouvelle dépendance qui offre une serlienne. la famille de Dinteville a été inhumée dans la chapelle seigneuriale dès 1477 et pendant le XVIe siècle. Un enfeu, dont le décor témoigne des goûts artistiques de la famille de Dinteville, dans les années 1540-1550 y est conservé. La chapelle privée s'ouvre par une grande baie sur le choeur de l'église inscrite, en 1926.


Le logis est séparé de la basse-cour par un fossé. Il comprend, le long de la Laigne, un solide pavillon rectangulaire au Sud, formant saillie, prolongé par une aile Nord. Cette partie a été reconstruite entièrement par Jean de Dinteville. On remarque la façade d'entrée qui offre à l'étage supérieur une composition des années 1540 dans l'esprit de Serlio, où des baies rectangulaires alternent avec des niches. A l'intérieur, il subsiste des solives peintes et le décor peint d'une cheminée représentant une allégorie de la «Justice» et de la «chasteté», qui accompagnait un magnifique pavement de faïence vernissée daté de 1545. Il est présenté depuis 2008 au musée de la Renaissance à Ecouen.


Le château a été transformé intérieurement au XVIIIe siècle, en créant des pièces plus basses que celles du XVIe siècle et en les décorant de lambris. Une nouvelle entrée avec un perron et des pavillons en saillie est aménagée entre 1777 et 1842. L' extension néo XVIIIe, au Nord du corps de logis, date des années 1903-1908 et marque la fin des transformations du château. L'ensemble a été très endommagé par un incendie en 1992 et n'a pas été restauré depuis.



Basse-cour du château de Polisy - façade Nord de la maison XVIe siècle - Gilles Vilain 14/04/2008 Chapelle seigneuriale de Polisy - vue Nord - Gilles Vilain 22/04/2008 Chapelle seigneuriale de Polisy - décor de la voûte de l'enfeu Nord - Gilles Vilain 22/04/2008