Accueil | les monuments protégés depuis 1998 | Marne | Talus-Saint-Prix - ancienne abbaye du Reclus


TALUS-SAINT-PRIX
ancienne abbaye du Reclus

inscriptions partielles le 22 février 1968 et le 12 janvier 2012
classement partiel le 19 décembre 2012




L'abbaye a été fondée par l'évêque de Troyes et saint Bernard, en 1141 ou 1142. Elle devient alors une fille de Vauclair, dans la filiation cistercienne de Clairvaux. Son emplacement actuel, dans la vallée du Petit-Morin, a été donné en 1164 par le comte de Champagne car le lieu de fondation de l'abbaye ne permettait pas son développement.


Des donations successives jusqu'en 1225 lui assurent des revenus suffisants pendant cette période pour entreprendre la construction de l'église et des bâtiments entourant le cloître. L'ensemble a été édifié entre les années 1190 et les deux premières décennies du XIIIe siècle. Il en subsiste l'aile est du cloître et une partie du bâtiment des moines qui a pu être préservée et réutilisée après les destructions commises dans l'abbaye par les Huguenots, en 1567. L'aile des moines conserve, en élévation, ses façades Est et Ouest d'origine s'achevant par des arcs brisés quasiment intacts. A l'intérieur, au Nord de la salle capitulaire, on remarque l'ancienne sacristie, voûtée en berceau. Elle est un rare exemple de sacristie cistercienne de la fin du XIIe ou du début du XIIIe siècle. A l'étage, un couloir central donnait accès aux cellules aménagées principalement en 1745-1747, pour accueillir en détention des moines indisciplinés. A cette époque, l'abbaye est placée sous la direction spirituelle directe de l'abbaye de Clairvaux. Cette situation durera jusqu'à la Révolution qui verra l'ancienne abbaye devenir un grand domaine agricole.

A l'extérieur, proche de l'ancienne aile des moines, subsistent les murs arasés des ailes Est et Ouest du cloître. L'aile Nord a été reconstruite au cours de la campagne de travaux de 1745-1747 et l'église, de 1767 à 1769. Elles ont été inscrites au titre des monuments historiques en 1968; l'aile Est, l'ancienne salle capitulaire et l'ancienne prison monastique du XVIIIe siècle ont été classées par l'arrêté du 13 novembre 1980. Le reste du bâtiment des moines n'avait pas été pris en compte, par manque d'accès et en raison de l’opposition du propriétaire de l’étage supérieur du bâtiment.


Les façades et toitures des bâtiments conventuels du XVIIIème siècle, ainsi que la chapelle ont été inscrites au titre des monuments historiques le 22 février 1968. Les vestiges des ailes Sud et Ouest du cloître ont été inscrits au titre des monuments historiques le 12 janvier 2012. L'aile Est a été classée monument historique dans son intégralitéle 19 décembre 2012 (remplaçant le précédent classement partiel du 13 novembre 1980).



Talus-Saint-Prix - ancienne abbaye du Reclus - plan tiré de l'étude préalable à la restaurration, établi par l'architecte en chef des monuments historiques Talus-Saint-Prix - ancienne abbaye du Reclus - aile Est, façade Ouest - Gilles Vilain - 23/07/2012 Talus-Saint-Prix - ancienne abbaye du Reclus - aile Nord, façade Sud - Gilles Vilain - 23/07/2012 Talus-Saint-Prix - ancienne abbaye du Reclus - chapelle côté Nord et logis XVIIIe siècle - Gilles Vilain - 30/08/2010 Talus-Saint-Prix - anncienne abbaye du Reclus - chapelle, façade Nord - Gilles Vilain - 23/07/2012 Talus-Saint-Prix - ancienne abbaye du Reclus - communs, façade Est - Gilles Vilain - 23/07/2012 Talus-Saint-Prix - ancienne abbaye du Reclus - salle capitulaire, façade Nord - Gilles Vilain - 23/07/2012