Accueil | les monuments protégés depuis 1998 | Haute-Marne | Enfonvelle - ancienne maison seigneuriale


ENFONVELLE
cancienne maison seigneuriale

inscrite le 17 février 2010




Construite dès 1719, comme le précise le chronogramme gravé sur la porte d'entrée, l'ancienne maison seigneuriale appartient alors à la famille de la Motte d'Arsonval. Celle-ci en conservera la propriété pendant le XVIIIe siècle.


L'édifice s'apparente plus à une maison de ville bâtie entre cour et jardin. Sa haute toiture la signale parmi les fermes et les bâtiments ruraux du village. Les percements réguliers en arc segmentaire n'offrent pas de décor. Celui-ci est réservé à la porte d'entrée où sont sculptées les armes de la famille de la Motte d'Arsonval, épargnées par la Révolution. L'inscription en latin : « paix et bénédiction à nous tous » gravée sur le linteau est particulièrement intéressante. Par les lettres en majuscule, elle donne en chiffres romains la date de la construction de la maison seigneuriale et par les lettres restantes, elle forme une anagramme latine de la phrase : « Serai-je ouverte au fil des ans ?». L'auteur de cette composition est probablement le curé d'Enfonvelle, Georges Fournier, auteur de deux recueils d'anagrammes à la fin du XVIIe siècle et, sans doute, familier du seigneur.


Le plan rectangulaire et la disposition intérieure de la maison organisée par rapport à un couloir central sont des éléments fréquents dans les constructions de l'Est de la France, principalement en Lorraine et en Franche-Comté, au XVIIIe siècle. A l'intérieur de la maison, des cheminées du XVIIIe siècle et du XIXe siècle ainsi que des lambris sont conservés. La maison seigneuriale d'Enfonvelle, même modeste, témoigne de la vie aristocratique à la campagne, à la fin de l'Ancien Régime.



Enfonvelle - ancienne maison seigneuriale, façade Sud - Gilles Vilain - 14/05/2008 Enfonvelle - ancienne maison seigneuriale, décor sculpté de la porte d'entrée - Gilles Vilain - 14/05/2008