Les parcs et édifices protégés en Champagne-Ardenne
1998 - 2010




ARCONVILLE
grange cistercienne de Fraville

ISMH - 21 décembre 2001


La protection des granges de Clairvaux s’inscrit dans une réflexion sur l’extension de la protection à l’ensemble des éléments conservés du domaine de Clairvaux.

Inscription le 31 décembre 2001.


La grange de Fraville est une des quarante granges ou exploitations agricoles possédées par l’ancienne abbaye de Clairvaux entre le XIIe et le XVIIIe siècle. Elle a été constituée autour de 1121 et complétée par des donations ou des achats jusqu’en 1225. Des frères convers ont cultivé les terres pendant les premiers siècles d’existence de l’abbaye, illustrant ainsi la volonté des Cisterciens de vivre en autarcie, en évitant le système du fermage. Cette exploitation des terres, en faire valoir direct est encore à l’ordre du jour à Fraville à la fin du XVIIe siècle, car un frère convers est toujours présent, mais alors comme fermier, administrant l’ancienne grange créée au XIIe siècle.

Les bâtiments comprennent l’ancienne chapelle (XIIIe-XVIIe), le corps de logis (XVIIe) une grange (XVIe-XVIIe) et des dépendances ruinées ou en mauvais état. L’ensemble est entouré par un mur d’enceinte que l’on retrouve également dans d’autres granges de l’abbaye, comme à Outre-Aube. En contrebas des bâtiments, on remarque l’ancienne mare alimentée par une source qui assurait l’approvisionnement en eau de l’ancienne grange. L’exploitation est toujours en activité. Elle présente un intérêt historique certain car sa constitution correspond à la naissance des frères convers chez les Cisterciens et l’on sait que le père de saint-Bernard possédait des terres à Arconville qui ont été probablement intégrées à celles de la grange de Fraville. L’ancienne chapelle conservée témoigne encore de l’activité spirituelle des moines de Clairvaux.

Retour à la carte
Retour à l'accueil

© DRAC Champagne-Ardenne - février 2010