Les parcs et édifices protégés en Champagne-Ardenne :
une décennie de protection (1998 - 2009)




OUTREMECOURT - (ancienne cité de La Mothe)
CL - 4 octobre 2001


Possession des comtes de Bar puis des ducs de Lorraine depuis le milieu du XIIIe siècle, la ville s’est développée face à la Champagne et au royaume de France jusqu’en 1645.
Elle est construite à 500 m d’altitude, au sommet d’une colline dominant la vallée du Mouzon. Cette situation a justifié sa fortification au cours des siècles. Vers les années 1540, une enceinte moderne bastionnée, composée de huit bastions a été édifiée puis complétée par une seconde en terre avant le premier siège de la ville par les armées royales, en 1634, illustrant ainsi l’évolution de la fortification bastionnée à cette époque.
Après un blocus en 1642 et un dernier siège en 1644, en 1645, la ville est rasée sur ordre de Mazarin. Il subsiste cependant de nombreux vestiges des anciennes fortifications et de l’ancienne ville. L’ensemble appartient aux communes d’Outremécourt et de Soulaucourt-sur-Mouzon. Seule la partie correspondant à la commune de Soulaucourt était protégée (cl MH le 10 août 1923). La nouvelle mesure (classement le 4 octobre 2001) assure une protection d’ensemble.

Classement le 4 octobre 2001

Vue du siège de La Mothe en 1647 par le sieur de Beaulieu, ingénieur et géographe du roi
Gravure (Archives départementales des Vosges 20Fi 63, Cliché J. Laurençon)

Accueil

© DRAC Champagne-Ardenne - juin 2008